4x4 occasions 4X4 EDOUIN, vente de 4x4 d'occasions a Bernay. 4X4 EDOUIN concessionnaire occasion.

BIENVENUE
D�couvrez l'esprit 4x4 EDOUIN
(METIER - RESPECT - HARMONIE)

S.A Carl EDOUIN, fondée en 1977. Capital 300.000 €
Carrefour de Malbrouck (entre Bernay et Brionne par la D438).
Rue du Mouchel 27300 Carsix (� cot� de Brico-D�p�t ).

PLAN D'ACCES 4X4EDOUIN / HORAIRES SNCF
TELEPHONE (luttons contre sa � chronophagie � !)

Etant quasiment toujours dans l'atelier, merci de poser les questions auxquelles vous n�avez pas su trouver les r�ponses dans notre site gr�ce � [email protected].
Nous y r�pondrons ou vous rappellerons au plus tard et au calme vers 12 ou 19h.

Si urgence : 02 32 46 23 59

posez vos questions
sur la qualite de nos services
et opinions sur leur 4x4
parmi nos 400 derniers acheteurs.

Evaluations de propriétaires sur autohebdo.net

Découvrez dans notre
livre d'or,
leurs courriels
ou témoignages directs
ce que les clients pensent de nous ou de leur 4x4.
Véhicules de collection / youngtimers et 4x4 d'occasions
Laur�at 1993 de la fondation Ushua�a
pour son garage �cologique
Pages visit�es aujourd'hui : 4655 (pr�cision ici) Véhicules en stock : 24 (mise � jour le 19/02 � 15h56) Impression de la page
HORAIRES D'OUVERTURE

Lundi : sur rendez vous
Mardi au Vendredi :
8:30 à 12:00 - 14:00 à 18:30
Samedi matin : 8:30 à 12:00
Samedi après midi Fermé
Dimanche : Fermé

D�pannage en dehors de nos heures d'ouverture

4X4
DISPONIBLE
(Quantite : 24)
REPRISE TOUT VEHICULE 4X4 OU NON
CHOISISSEZ VOTRE MARQUE
4x4 ESSENCE
������(Quantite : 3)
4x4 2/3/4/5 PLACES
������(Quantite : 23)
4x4 6/7/8/9 PLACES
������(Quantite : 1)
4x4 UTILITAIRES avec ou sans T.V.A.
������(Quantite : 16)
4x4 PICK-UP
�� (Quantite : 17)
SUV 4X4 et 4X2
������(Quantite : 2)
4x4 BOITE AUTOMATIQUE
������(Quantite : 19)
4x4 CABRIOLET ou BACHE
������(Quantite : 2)
CAMPING CAR 4X4
������(Quantite : 0)
NOUVEAUX ARRIVAGES
de 4x4 tous types
depuis 5 jours
depuis 10 jours
depuis 20 jours
depuis 30 jours

VEHICULES (et divers)
DE COLLECTION
(youngtimer)


Quantité : 140 dont 38 deux roues le 09 03 2017

VELO
Quantité : 3 le 09 03 2017

CYCLOMOTEURS
Quantité : 14 le 09 03 2017

MOTO
Quantité : 21 le 09 03 2017

AUTO
Quantité : 87 le 09 03 2017

4X4
(V.L. et CAMOINS civils et militaires).
Quantité : 24 le 09 03 2017

MILITAIRES
Quantité : 13 le 09 03 2017

CAMIONS
(CAMOINS civils et militaires, 4X2, 4X4, 8X8).
Quantité : 9 le 09 03 2017

TRACTEURS
Quantité : 3 le 09 03 2017

AVION AMPHIBIE
Quantité : 1 le 09 03 2017

Contrôle technique véhicule
"dit de collection"

 

Pr�cisions sur MALUS co2 et sur fiscalit� des utilitaires (T.V.A. / T.V.T.S. / Taxe fiscale CO2 / Amortissement)
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES, TARIFS ET CAPACITÉS DE TRACTION DES 4X4 DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2004
GUIDE D'ACHAT 2011 DU 4X4 D'OCCASION SELON 4X4 TOUT-TERRAIN-MAGAZINE
� LES 4X4 STARS DU MARCHÉ DE L�OCCASION � SELON 4X4 MAGAZINE DE DÉCEMBRE 2012
ESSAIS COMPARATIFS ET PRECISIONS FISCALES SUR LES PICK-UP PARUS DANS L'ARGUS PRO DU 31 03 2011 ET DANS TOUT TERRAIN MAGAZINE DE AOUT-SEPTEMBRE 2013
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LES DEFENDER (caracteristiques, conduite et entretien)
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LE LAND ROVER RANGE L322
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET OPTIONS POSSIBLES SUR TOUTE LA GAMME LAND-ROVER DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2005
 
REPRISE TOUT VEHICULE
4X4 OU NON
TRACTEZ EN S�curit�.
Classement des 4x4 selon leur capacit� de traction et
explications sur poids remorquables / permis E
Conseils pour transporter des chevaux et adresses pour acheter un van
CONSTRUCTEURS / IMPORTATEURS MAGAZINES / SALONS
CELLULES CAMPING CAR
REMORQUES
CARAVANES
VANS
TOUT POUR ET SUR LE CHEVAL
V�hicules 4x4 ou non 4x4 toutes marques 0 km jusqu�� 44 % de remise et nos occasions
non 4x4 garanties
apr�s 315 contr�les
TARIF CONSTRUCTEUR
4x4 EUROPEENS ET ASIATIQUES
4x4 AMERICAINS
CARACTERISTIQUES, ESSAIS PRESSE
ACHAT FERME OU DÉPÔT-VENTE
LISTE DES CLUBS OU DES TERRAINS PRIVES POUR S'ENTRAINER AU FRANCHISSEMENT 4X4
CONSEILS POUR FAIRE DU FRANCHISSEMENT EN DOUCEUR
DIVERS
POURQUOI PREFERER UN 4X4
Ecobilan du 4x4 compar� � celui d'une voiture "plate"
EXPLICATIONS SUR LE MARCHANDAGE
POIDS REMORQUABLES / PERMIS E
CLASSEMENT DE NOS 4X4 SELON LEUR CAPACITES DE TRACTION
PIECES / EQUIPEMENTS / PNEUS /CONSEILS
ENTRETIEN / REVISION 4X4
TARIF ASSURANCE 4X4
TARIF LOCATION 4X4 ET DE VOITURE DE COLLECTION
GARANTIE /
CERTIFICATION 315 4X4 EDOUIN

BAREME DE FINANCEMENT / GARANTIE JUSQU'A 5 ANS
NOS ATELIERS
PRESENTATION de 4X4 EDOUIN
GRENIER EXPO / REPOS
Actions �cologiques et lutte de 4X4 EDOUIN contre les d�localisations synonymes de ch�mage
Luttons contre la corruption
Biocarburant
4X4 EDOUIN SPORTS / LOISIRS (actualit�s / projets)
D�FENSE DE LA LANGUE FRAN�AISE
Suggestions de balades et bonnes adresses ou particularit�s dans notre belle France ou pays voisins.
FORUM (commentaires / suggestions / questions)
METEO
www.meteofrance.com
p�le-m�le/blog
(pr�histoire, histoire et pr�sent de 4x4edouin)

TRUCS / ASTUCES
ADRESSES / CONSEILS

GLOSSAIRE du 4X4
PLAN D'ACCES 4X4 EDOUIN / HORAIRES
TARIFICATION DEPUIS 2011 DES AMENDES ET RETRAIT DE POINTS
Conseils pour pr�parer un voyage sur les routes de France et des pays limitrophes en quelques clics ou appels t�l�phoniques
Conseils pour pr�parer un 4x4 pour un voyage lointain "pistes, boue et sable"
Bonnes adresses test�es par l'�quipe de 4x4edouin
Lire, �couter, voir ..
Vertus du vinaigre de cidre
Des girouettes comme jadis

biocarburants

cliquer sur les photos pour les agrandir.
Pour imprimer la totalit� de la rubrique, cliquer ici

T�moignages d'utilisateurs d'h.v.p. et pr�cisions diverses :

 

www.forum-auto.com/sqlforum/section5/sujet126778-2800.htm, www.oliomobile.org/forum/, valenergol.free.fr, www.roulemafleur.free.fr, flore99.free.fr, www.oliomobile.org, www.econologie.com, institut.hvp.free.fr, www.la-mecanique-moderne.com, www.oilpress.com, www.energiestro.com/fr/, www.ademe.fr/partenaires/agrice/, www.ipcc.ch, www.onesta.net/carre18.html, www.quanthomme.org, www.vegetol.org

  Comment faire fonctionner un diesel, T.D.I, H.D.I., rampe commune, injecteurs pompes etc, etc, avec de l'H.V.P. (colza, tournesol ou friture usag�e).
 Conseils aupr�s d'un constructeur/importateur recommand� par 4x4edouin: St�phane Jourdain au 06 33 21 00 99 ou par courriel : [email protected]  Achat en ligne de ses �quipements : http://stores.ebay.fr/bricomax95
Tableau pour d�terminer les adaptations � faire selon les types de diesel et le % d'H.V.P.

Forum consacr� aux solutions pour l'usage de l'�thanol et d'H.V.P. pour l'automobile : http://www.oliomobile.org/forum/viewtopic.php?t=365

Preuves de l'intox "Pro diester" qui profite de la confusion entre un biocarburant directement produit par l'agriculteur, et le diester qui n�cessite les installations industrielles des p�troliers

Comme l'Allemagne, les U.S.A. aident leur agriculture en autorisant l'H.V.P.

 

Bio carburant directement de l�agriculteur au moteur

 

    Ce GR 2.8 litres TD pr�par� par 4X4 EDOUIN , fonctionnant � 100% � l'H.V.P. est arriv� 18�me (sur 104 concurrents) au 24 H.T.T. de France � Chevannes les 10 et 11 septembre 2005
De G � D : Jean Dupont ( 4x4 Edouin ) ; Jean-Yves Eloi ( Team Fenec ) ;
Christophe, Carl , Laurent Edouin ; Patrick Bacon ( Team Fenec ) et Pierre Duval ( 4x4 Edouin ).
     Suite aux d�marches de monsieur Dronne, organisateur des 24 h de France, relay� par monsieur Lucas de l�A.S.A.91 , la F.F.S.A. a autoris� l��quipe de 4x4 Edouin � utiliser dans le G.R.2800 TD du Team Fenec ( patron Patrick Bacon ) de l�huile v�g�tale pure ( H.V.P.) de colza ou de tounesol 1i�re pression � froid, directement produite par monsieur Lebaillif, agriculteur � St-Jean-du Thenney.

      

Tant vis � vis de la d�pendance politique des pays producteurs que celle des trusts p�troliers, le choix de l'H.V.P. proc�de du simple bon sens et non d'un partis pris id�ologique comme le d�montre le tableau ci-dessous communiqu� par l'institut fran�ais des h.v.p. (institut.hvp.free.fr) et paru dans Toyota land cruiser magazine de janvier 2006.
(Confirmations des pr�occupations �cologiques des quatre quatreux : Land Magazine de aout/septembre 2006 consacrent sept pages aux biocarburants et Auto Verte six pages dans celui de septembre)

"Bilans �nerg�tiques"
Essence �thanol
Bl�
�thanol
Betterave
MTBE ETBE Bl� ETBE
Betterave
Gazole Huile
Colza
Huile
Tournesol
diester issue
du colza
diester issue
du tournesol
�nergie restitu�e / �nergie non renouvelable mobilis�e 0.873 2.05 2.05 0.760 1.02 1.02 0.917 4.68 5.48 2.99 3.16

"Bilans gaz � effet de serre avec hypoth�se de combustion totale"
Essence �thanol
Bl�
�thanol
Betterave
MTBE ETBE Bl� ETBE
Betterave
Gazole Huile
Colza
Huile
Tournesol
diester issue du colza diester issue du tournesol
Indicateur effet de serre par kg (g eq. CO2/kg) 3 670 922 902 3 130 2 530 2 522 3 390 660 498 888 745

Pourquoi 4x4 EDOUIN s�investit dans la promotion de l�huile v�g�tale pure (H.V.P.) 1�re pression � froid en tant que bio carburant diesel :

La d�marche de 4x4 EDOUIN r�pond a 3 objectifs :

1er)

: contribuer a valoriser  une production agricole.

2eme)

: contribuer a diminuer notre d�pendance �nerg�tique.

3eme)

: contribuer a amener certains anti-4x4treux a avoir un autre regard sur notre choix de locomotion, et je dirais m�me, de vie.

 Dans ce d�bat, il s�av�re que l�A.D.E.M.E occupe une place pr�pond�rante, C�est pourquoi vous trouverez ci dessous un message a son attention.

 Carsix le 20 octobre 2004.
 
Madame le Pr�sident,

Merci encore de m'avoir accord� votre �coute sur le stand du dernier salon de l'agriculture.
Depuis notre entretien, que je me permets  d'�voquer ci dessous, les t�moignages positifs d'usagers d'H.V.P abondent de toutes parts.
Notre 18eme place sur 104 concurrents (pr�cisions : www.24heures4x4.fr ) lors des 24h.t.t. de France des 10 et 11 septembre 2005 va dans ce sens.
L�usage d�H.V.P. � 100%, dans une �preuve d�endurance a pour but de confirmer que ce carburant national moins polluant que le G.O. ( peu de souffre, 50% de moins de suies, 80% de moins de N.O.X. et de H.A.P. ( source T.U.V. allemande) ) peut �tre utilis� � 100% sans dommage m�canique et sans modification, hormis selon mod�le de pompe un r�chauffage � 70 degr�s pour obtenir la fluidit� du gas-oil.
Nous avons l� un moyen exceptionnel d'aider rapidement nos fr�res agriculteurs sans d'humiliantes subventions, entres autres avantages.
Merci de pr�ter attention � une situation dramatique pour eux comme pour l'ensemble de notre soci�t�.
   
     Respectueux hommages
              Carl edouin

   

1�) contribuer � valoriser une production agricole (le colza ou le tournesol ) pour tenter d'enrayer la tragique rar�faction des agriculteurs.

Fatalisme
Prenant le risque d�activer les colleurs d��tiquettes politiques, je sugg�re qu�il serait peut-�tre temps de sortir du � fatalisme � qui depuis l��re industrielle, �paul�e depuis par la grande distribution, confine le producteur agricole � la portion congrue alors que dans le m�me temps, la qualit� des produits alimentaires de base diminue ( voir rubrique cancer et autres vaches folles ).
En plus de leur r�le essentiel dans l'�conomie, la qualit� de notre alimentation, l'harmonie des paysages et le tourisme qui en d�coulent, beaucoup de sociologues, de psychologues s'accordent � souligner que si nous avions tous ou presque un parent ou ami agriculteur ou �leveur(bio de pr�f�rence !) chez qui se ressourcer le plus souvent possible au lieu d'aller bronzer idiot souvent tr�s loin, nous ne serions pas les champions du monde de consommation d'anti-d�presseurs.
Il faudrait d'ailleurs diminuer du prix de revient de l'H.V.P. un grosse partie du d�ficit de la s�cu., ainsi que les co�ts de la d�linquance des jeunes des cit�s et d'ailleurs ; (une bonne journ�e de travaux manuels au grand air �viterait les affres du nombrilisme pour les premiers et les funestes �mulations d'escalades d'interdits pour les seconds.)

2�) contribuer � diminuer notre d�pendance �nerg�tique.

Si les dangers inh�rents aux premiers sont clairs, ceux des seconds, gr�ce aux vertus du lobbying, sont beaucoup plus subtils et efficaces puisqu'en ce qui concerne la fili�re H.V.P., j'ai personnellement entendu  sur leur stand du salon de l'agriculture 2005, un ing�nieur de l'ADEME et des responsables de la F.N.S.E.A. ( dont curieusement les sites ademe.fr et fnsea.fr ne mentionnent l'existence de l� H.V.P. !!!)  m'affirmer que si un moteur arrive � fonctionner, un cort�ge d'avatars s'en suivrait : 20 � 30% de puissance en moins ( moins 2% en r�alit� !) encrassage, floculation de l'huile de graissage dans le carter etc�etc�

Durant le salon de l�agriculture 2006, un cran suppl�mentaire est escalad� : plusieurs stands �taient consacr�s aux bio carburants dont un au diester :

Un animateur d�guis� en Monsieur Diester r�pondait au public.
Ma question : �  le diester � l�air int�ressant , mais il n�cessite des installations industrielles pour le produire alors que certains m�dias font �tat d�utilisation directe de l�huile de colza � la sortie du pressoir ?�.
R�ponse de Mr Diester : � effectivement, dans les vieux moteurs cela peut fonctionner, mais si vous essayez dans un moteur moderne, il
explose imm�diatement � !��.

 Or, selon plusieurs essais concordants et moyennant des modifs mineures, c�est avec les HDI et autres diesel � rampe commune que l�H.V.P. donne les meilleurs r�sultats du fait pr�cis�ment des hautes pressions de pulv�risations qui provoquent un tr�s fin brouillard, compensant ainsi la moindre inflammabilit� de l�H.V.P. par rapport au gasoil.


L�H.V.P. , une utopie !
Lors d'une r�union au si�ge de l'ADEME du 15.12.04 sur l'usage des lubrifiants d'origine v�g�tale dans le mat�riel forestier, monsieur Van Dievoet, ing�nieur et directeur � la fois de B.F.B., institut suisse sp�cialis� dans l'homologation des carburants et lubrifiants en vue de leur �cocertification me d�clarait tout net que l'H.V.P. �tait une utopie, l'avenir est dans le diester !!!�
Le 1.02.05 � Paris, lors des 2�mes rencontres parlementaires pour la ma�trise de l'�nergie, furent d�velopp�es " toutes " les solutions : solaire, hydro�lectricit�, g�othermie, p�trole, G.P.L., G.N.V., biomasse, nucl�aire, diester.
Comme je m'�tonnais aupr�s d'un intervenant , monsieur D.....,  du comit� des constructeurs fran�ais d'automobiles, sp�cialiste du  biocarburant pour les v�hicules propres et �conomes, pourquoi n'a pas �t� �voqu� l'H.V.P., il me r�pondit  � vivement �  que c'�tait une absurdit� et que si les allemands avaient 500 pompes d'H.V.P. � leur disposition, cela n'en signifiait pas la validit�, puis il tourna les talons�..
Liste des 500 pompes en Allemagne : www.biotanke.de ,

     Le 22 septembre 2005,l�A.R.E.H.N. organisa la 2eme journ�e des pratiques du d�veloppement durable.
    Je m��tonnais aupr�s de Monsieur Gruson, adjoint � la direction des �tudes �conomiques de l�institut fran�ais du p�trole et de Monsieur Gohier de l�A.D.E.M.E., pourquoi ne figurait pas l�H.V.P. parmi la dizaine de carburants alternatifs (G.P.L.,G.N.V.,Ethanol, Diester, etc etc).
    Le premier me r�pondit avec commis�ration que c��tait une ineptie et le second resta muet !!!
 
L�H.V.P., tout juste bon dans les vieux moteurs !
    Monsieur Girod, rien moins que vice -pr�sident de la r�gion Haute-Normandie, me conc�da qu��  la rigueur, les moteurs lents des vieux tracteurs ou moissonneuses pouvaient dig�rer l�H.V.P. ,mais que des transformations fondamentales et complexes seraient obligatoires sur les moteurs r�cents !!!
     Tous ignoraient qu�en ce m�me temps, loin de tout � bien pensisme �,des h�r�tiques certes moins titr�s et dans un contexte moins � hit�que �(4x4edouin en l�occurrence), testaient en comp�tition et sur un banc de puissance sans aucune modifications majeures : un Nissan G.R. T.D., un Xtrail H.D.I.,et un Defender T.D.5 sans perte de puissance sup�rieure a 5 % .
     S�y ajoute l�exp�rience de Monsieur Jacques Lebaillif, qui, sur son exploitation agricole depuis 4 ans et pr�s de 100.000 Km de chemin de terre, ne rencontre aucun probl�me, m�me mineur, sur un Renault Express 19 td���
     Le 18/10/2005, pendant le salon des �quipements de garage ( Equip�autos) � Paris/Villepinte, un forum mondial sur les nouveaux carburants, (y compris les biocarburants , �tait-il pr�cis� ) fut organis� par la S.I.A. ( Soci�t� des ing�nieurs de l�automobile).
Sous de pareils auspices, et �tant donn� les attentes d�un auditoire international, je pensais d�couvrir des � avanc�es � techniques de tout premier plan sur l�H.V.P.
Du � beau linge � devait nous �clairer :
Monsieur Xavier Montagne,ing�nieur � l�I.F.P.(institut fran�ais du petrole) et Monsieur Michel Girard, directeur du d�partement biocarburant chez Total.

Monsieur Montagne, qui h�las, vraisemblablement par � m�garde �, avait amen� un tr�s vieux dossier, n�a pu montrer sur l��cran que des explications bien connues sur la dizaine de carburant pouvant se substituer � l�essence et au gas-oil : D.M.E, E.T.B., E.M.H.V., G.T.L., G.N.V., Ethanol, B.T.L., G.P.L., B.L.C. .

 

 

 

 

L�absence d�H.V.P. nous fait penser qu�il �tait tr�s ant�rieur � 1984, puisque c�est � cette date que les Allemands sont pass�s du stade de t�tonnement artisanal o� nous sommes actuellement, � l�utilisation et vente libres dans les v�hicules.
Monsieur Girard, par contre, connaissait l�H.V.P. puisqu�il nous � d�embl�e d�clar� qu�il esp�rait que personne, dans l�auditoire, n�avait le � culot � (dixit) de l�utiliser dans son v�hicule, sans s��tendre plus sur ce carburant.
Lors des �changes avec l�auditoire, je me suis �tonn�, au moment o� t�l�, radio et presse locale ou nationale, consacraient beaucoup de place � l�H.V.P., qu�il n�en fut pas question ici, hormis en l�associant au mot � culot �.
Je demandais donc si ce mot �tait relatif au contexte fiscal ou technique de l�H.V.P. ?
Il me r�pondit que c��tait vis-�-vis des risques techniques !!!!!.....
Un �change assez vif s�en suivit au point que le meneur de jeux ( membre de la S.I.A.) d�cida de m�enlever le micro !!! .
C�en �tait de trop :
Je me tournais vers l�auditoire en lui disant bri�vement ce qu�il en �tait en r�alit�, et les conviais � �chapper � la � d�sinformation � ambiante en puisant dans les forums/internet cit�s ci-dessous .
     Paraphrasant Madame Roland devant l��chafaud, je suis tent� de crier :   � Lobbying, Lobbying ch�ri, que de c�. dit -on en ton nom��.. 

T�moignages d'utilisateurs et pr�cisions diverses :

 

www.oliomobile.org/forum/ , valenergol.free.fr, www.roulemafleur.free.fr, flore99.free.fr, www.oliomobile.org, www.econologie.com, institut.hvp.free.fr, www.la-mecanique-moderne.com, www.oilpress.com, www.energiestro.com/fr/, www.ademe.fr/partenaires/agrice/, www.ipcc.ch, www.onesta.net/carre18.html, www.quanthomme.org, www.vegetol.org

J'eus aussi une longue conversation avec madame Mich�le Pappalardo, directrice de l'ADEME, qui bien que fortement engag�e dans la promotion du diester, n'est pas oppos�e � faire de m�me pour l'H.V.P. dans la mesure o� nous lui apporterons les preuves de sa validit� technique.
 
Les fran�ais aiment leurs bagnoles !
Ce m�me jour, le pr�sident de ces rencontres parlementaires, monsieur Claude Gatignol, d�put� de la Manche, qui d'ailleurs s'enorgueillit d'avoir obtenu l'implantation d'une nouvelle unit� � l'E.P.R. nucl�aire � Flamanville, �crit : �  le niveau de vie a pour cons�quence, lorsqu'il s'�l�ve, une augmentation de la consommation. "
Cette d�claration me semble nier de mani�re d�sobligeante les capacit�s " citoyennes " des fran�ais � r�fl�chir sur leur mode de vie.
Il a enfonc� le clou en rappelant qu'il y a 40 ans, le pr�sident Pompidou d�clarait d�j� d'une mani�re que je trouve personnellement m�prisante : " les fran�ais aiment leurs bagnoles ".
Il pense donc qu'en 40 ans, les fran�ais confin�s dans leur �go�sme, n'ont pas �t� capables de prendre conscience qu'il faut pr�server l'avenir d'une plan�te sur laquelle doivent vivre nos descendants.
Les opposants � la fili�re H.V.P. arguent qu'en optimisant au mieux les surfaces cultivables , seulement 20 a 30%(source Arnalis dans l'Argus du 7/04/2005) de notre consommation actuelle serait couverte.
20% c'est effectivement peu, mais si la consommation actuelle baissait de 50%, les 20% de production couvriraient 40% de notre consommation !!!� ( monsieur de
la Palice ne me contredirait pas.)
Beaucoup vont sourire � l'id�e de 50% de diminution, car ils ignorent la fili�re bois �nergie, en plus de l'�olien et du solaire, bien connue mais sous utilis�e.
Sur www.arehn.asso.fr et www.biomasse-normandie.org, vous apprendrez ( entre autres ! ) que pour produire 100 unit�s d'�nergie, il faut consommer 3 unit�s de bois d�chiquet� ( �nergie renouvelable ) et 112 unit�s d'�nergie fossile ( fuel ).
Soit un rapport de 1 � 30 en faveur du bois, alors que le fuel ne d�gage que 3 fois plus de calories.

Une �oliennes sur trois en pannes !
 
Concernant les �oliennes, je t�moigne d'une exp�rience v�cue :
Un projet de parc �olien du cot� de Beaumont le Roger a provoqu� la r�action des anti�
Parmi leurs arguments, figure la fiabilit�.
30% en panne affirment-ils !�
Le hasard m'a fait longer des littorales de Rostock en ex-R.D.A. ( Baltique ) � Dunkerque les 24 et 25 Juin 2005.
De lassitude, je me suis arr�t� de compter � 350 �oliennes�
Sur ces 350, 5 seulement �taient stopp�es !�
Une �tude r�alis�e par l�INESTENE  pour Grenpeace en d�cembre 2003 (circulaire du 19 septembre 2005), pr�cise qu�a investissement �quivalent, un programme �olien produirait deux fois plus d��lectricit� et cr�erait pr�s de 5 fois plus d�emplois.

Esprit et comportement citoyen :
Ces opposants sous-estiment �galement la capacit� de nos semblables � r�agir sainement face � une tr�s grave situation.
Exemple : le 10 f�vrier 2005, lors de ces rencontres parlementaires pour la ma�trise de l'�nergie, j'ai entendu monsieur Bernard Tardieu, P.D.G. d'un bureau d'�tudes sp�cialis� dans les barrages hydro�lectriques, citer l'exemple des Br�siliens : � cause d'une tr�s grosse avarie sur un barrage couvrant pr�s de 50% de la production, ils durent reconsid�rer leurs " mauvaises " habitudes pendant un an.
Grande fut la surprise quand on constata qu'une fois la production redevenue normale, la consommation se stabilisa � moins 20% d'avant les restrictions !!!
Conclusion : si moins 20% ont �t� obtenus " involontairement ", il est ais� d'admettre que si � des incitations douces on ajoute la " trique " ( exemple les radars qui ont fait diminuer de 50% les meurtres routiers ), notre ind�pendance �nerg�tique n'est pas utopique.
 
Dictature :
Les " mauvaises langues " attribuent toute cette panoplie anti H.V.P. au lobby p�trolier qui voit dans ce circuit ultra court : champs de colza, puis sans encombrer les autoroutes ni risques de mar�es noires, transformation chez l'agriculteur par pressage � froid afin d'obtenir 100% de carburant directement utilisable dans la majorit� de nos moteurs diesel, une atteinte � sa " dictature ". C'est pourquoi il fait de l'intox pour promouvoir le diester qui n�cessite l'usage de leur installation industrielle pour transformer l'huile v�g�tale pure en diester qui ne peut �tre m�lang� � plus de 30% au gas-oil, alors que l'huile v�g�tale pure peut �tre utilis�e � 100% directement de la sortie du champ a votre moteur et parfois sans aucunes modifications!!!�
 Autre avantage, si vous en r�pandez sur le sol par inadvertance, les chats ou les chiens se pr�cipiteront pour nettoyer !!!
Concernant le diester utilis� sans modifications des moteurs, Monsieur Guy Auzoux, autocariste � Louviers (et conseiller r�gional), en a cesser l�usage car il dissolvait les rev�tements int�rieurs des r�servoirs et des canalisations souples , provoquant ainsi l�obstruction des circuits d�injection.
Plus inqui�tant : D�s qu�un moteur fonctionnait dans un local mal a�r� ou si vous suiviez d�un peu trop pr�s l�un de ses autocars, la gorge et les yeux vous � piquaient � plus ou moins violemment !!!
 Et en � plus �, la trituration/cuisson du colza lors de sa transformation en diester, provoque des odeurs de � choux pourris�.
 Celles ci ont provoqu�es des plaintes des habitant de Grand Couronne obligeant l�industriel, (la S.A.I.P.O.L.) � de lourds investissements : chaudi�res pour incin�rer les rejets de cuisson, et biofiltre.
L�efficacit� de ces travaux est en cours d��valuation par un � groupe de nez � !!!

Huile de table !
Monsieur Claude Moreau, pr�sident de la commission interminist�rielle  pour les v�hicules propres et �conomes a d�clar� dans le journal de l'automobile du 29/04/2005 : " n'importe qui peut faire fonctionner son v�hicule en utilisant des biocarburants. Il suffit de mettre de l'huile Lesieur dans votre r�servoir � gas-oil, et votre voiture fonctionnera. L'ennui, c'est que l'huile Lesieur co�te plus cher qu'un litre de gas-oil ! "(note de l�auteur : Loin des huiles de grandes marques, les moins co�teuses du march� font l�affaire).
Page1 dans www.econologie.com du 08/02/05: " Contrairement � ce que pr�tendent les d�fenseurs de cette fili�re, le diester est �conologiquement n�gatif : on d�pense plus d'�nergie pour le fabriquer qu'on en obtient !!!��. "
Pourquoi faire simple et �conomique quand on peut faire l'inverse !!

Gardez-moi de mes amis, quant � mes ennemis je m�en charge !!! (Henri IV).

Preuve et explication suppl�mentaires de l�intox anti HVP qui r�gne au sein m�me du monde agricole .
Page 4 de l�Agriculteur de l�Aisne du 16/12/2005 :
Mr Georges Vermeersh, directeur technique et innovation chez Sofiprot�ol d�clare lors de l�assembl�e g�n�rale de la coop�rative c�r�ali�re : "il est strictement interdit actuellement d�utiliser l�H.V.P. sur nos parcelles".
"L�utilisation de l�H.V.P. dans les moteurs n�est pas tout � fait au point. Ce dossier doit �tre construit de fa�on professionnelle pour p�renniser ce d�bouch�".             L�explication de ce langage sp�cieux est r�v�l�e involontairement dans un entrefilet quelques pages plus loin : "Bunge et Sofiprot�ol vont construire une usine suppl�mentaire de Diester pour porter la production de 120.000 tonnes � 250.000 tonnes" !!!
Pas facile d��tre objectif pour commenter l�H.V.P. quand on est salari� de sofiproteol (fabricant de diester) !�����

 

3�) contribuer � amener certains anti-4x4treux � avoir un autre regard sur notre choix de locomotion, et je dirais m�me, de vie.
Ne pas voir parmi nous seulement des adeptes du " regarde comme je suis beau et riche " et " pousse toi de l� que je m'y mette ", mais �galement de paisibles �cocitoyens�
Le " privil�ge " d'�tre immerg� depuis 40 ans de par ma profession et mon plaisir dans le monde du 4x4, et par n�cessit� ( j'aimerais pouvoir ajouter " comme tout le monde ") dans celui de la pr�servation de notre ( encore ) magnifique plan�te, ce qui d'ailleurs me vaut d'�tre trait� � la fois de sale pollueur par les uns et d'em�d'�colo par les autres, me procure une int�ressante possibilit� d'observation et j'esp�re, de recul et d'objectivit�.
Il m�est agr�able de penser que les � ceusses � qui ont ne la fait pas � ne me reprocheront pas d�esp�rer qu�une d�marche citoyenne b�n�fique � la bonne marche de mon garage, donc � l�emploi d�une dizaine de personnes, soit un plus non culpabilisant !!!�
Surtout quand � tintent � de plus en plus souvent les mots :ch�mage, d�localisations, faillites, gr�ves, subventions, revendications etc�etc�

Tout va bien : nos ministres ont le temps d�acheter des nounours :
Les discours alarmistes des �colos sont souvent d�cr�dibilis�s par la cacophonie de leurs dissensions .
S'y ajoutent trop souvent certaines outrances comme celle en 2004 d'un ministre, qui toutes affaires cessantes, fon�a survoler les Pyr�n�es avec une escouade d'h�licopt�res bourr�s de gardes du corps et de journalistes pour pleurer sur la mort d'une maman ours abattue par m�garde par des chasseurs/�leveurs ( ou �leveurs /chasseurs ! ).
Observant cela, on serait � peine surpris d'appendre que devant une impossible cohabitation ours/�leveurs, d�cision serait prise de supprimer les �leveurs !!!
Heureusement, quand un �leveur ou un agriculteur se suicide de d�sespoir quand son troupeau est d�vast�, ou plus globalement ses productions non pay�es � leur juste prix, cela d�clenche moins de tintamarre, sinon quid de la tranquillit� des horizons au dessus des tr�s ch�res r�sidences secondaires de nos people et autres bo-bo " verts "!!

Manipulation ou intox : les deux mon Capitaine !
  29 septembre 2005 : des sp�cialistes de la manipulation au service du gouvernement en place viennent de porter un nouveau coup  � la cr�dibilit� des �colos :
      Que vont penser les fran�ais soucieux de l�environnement (60% de l��lectorat) en observant une ministre ne rien juger de plus prioritaire et gravissime, que d�aller acheter personnellement en Slovaquie 5 oursons � 10.000 euros pi�ce  pour repeupler les Pyr�n�es !!!�. 

Mars 2006,comme il est ais�e de le comprendre, en apprenant le l�cher de ces ours les �leveurs concern�s protest�rent vigoureusement !!!�
Simultan�ment, sur France inter, un monsieur Jean Marie Pelt se r�jouit au nom de cette fameuse � bio diversit� �.
Il argument que les deux tiers des habitants sont favorables aux ours.
� cela sera bon pour le tourisme car m�me s�il sera quasiment impossible de les apercevoir, l�image des Pyr�nn�ens s�en trouvera positiv�e. �
� Ils d�montreront ainsi qu�est r�volu le temps ou l�homme s�arrogeait le droit de vie ou de mort d�une esp�ce d�s lors qu�elle nuit � quelques uns � !!!�..

Autre � couche � suppl�mentaire entendue en f�vrier sur France inter en mars 2006 :

Toujours au nom de la � bio-diversit� *�,un � vert � s�est r�jouit de la r�introduction des loups dans les Alpes .
Il r�pondit � un �leveur de moutons qui se plaignait des massacres de troupeaux, que les quatre ou cinq g�n�rations pr�c�dentes de bergers avaient eu une chance � anormale �.
En effet, pendant des mill�naires, la tradition �tait de monter une garde permanente !!!��.
*Pour attirer l�attention des � bobos vert � (qui ont souvent les � oreilles � des pouvoirs publics), sur leur tragique disparition, nous allons  conseiller aux �leveurs et agriculteurs de se  d�guiser en  une de ces esp�ces menac�es d �extinctions !!!.. Force est de constater que cette vision � Bambiste ou Disneylandienne � de la vie, d�montre la capacit� de notre syst�me marchand � infantiliser les consommateurs pour mieux les manipuler.
Il est ais�e de pr�voir que lors d�un prochain vote, les nombreux �lecteurs potentiellement � vert � confront�s quotidiennement aux ravages des pollutions diverses aux tragiques cons�quences directes et indirectes(cancer, alzhe�mer ,maladies nosocomiales, amiante, allergies/asthmes, vaches folles, grippe aviaire, mal bouffe, d�r�glement climatique, for�t/pluies acides etc, etc , s�empresseront de ne pas confier les recherches de solutions � de tels � rigolos � , compte tenu de l�amalgame environnement/parti politique des Verts !!!
      Bien jouer !!!�..                                                                                                  

Concernant les m�dias ayant particip� � la cur�e anti 4x4, je leur conc�de quelques circonstances att�nuantes.
Il est �vident, si leur perception des 4x4treux passe par la vue de quelques monstres � body-build�s �dans les centres ville et par la lecture des magazines sp�cialis�s, ils doivent penser que nous sommes plus pr�s du jardin d'enfants que des cercles de r�flexions sur la place et le devenir de l'homme�..
Ces derniers �v�nements me donnent l'occasion de lancer un appel amical et confraternel aux r�dactions des magazines 4x4 :

Ne le r�p�tez surtout pas !
Je confesse qu�il m'arrive, trop souvent h�las(ou heureusement !), d'avoir encore envie de faire l'andouille au volant d'un 4x4.
Toute hypocrisie bue, je m'arrange pour que la r�v�lation de ce travers un peu infantile je l'avoue, ne d�passe pas le cercle de copains discrets.
Il serait injuste que des " observateurs " malveillants fassent des g�n�ralisations h�tives dont souffriraient les usagers raisonnables de 4x4.
J'exhorte donc mes amis de la presse 4x4 � faire de m�me.
Je crains qu'en continuant dans la m�me ligne �ditoriale, ils continuent � ne passionner principalement que le ghetto actuel de 4x4treux " purs et durs ".
Pour sympathiques qu�ils soient pour la plupart, ils n�en � effarouchent � pas moins la multitude de possesseurs de voitures plates attir�s par la s�curit� ou autres avantages aux antipodes du para�tre qu'ils aspirent � savourer dans le 4x4.
Par exp�rience , je puis t�moigner de la nocivit� de ces comportements publics ou m�diatis�s aupr�s de ces acheteurs potentiels.
Cela les am�nent � craindre d'�tre amalgam�s aux " dinosaures " les plus ravageurs, surtout aupr�s des �pouses qui comptabilisent mentalement le co�t du bas de caisse enfonc� � payer en plus de la traite du cr�dit.
Elles en d�duisent que le choix de la paisible berline ou du monospace et la lecture de T.V. magazine par Monsieur lui �pargneront cela !!!
Emport�s par leur passion personnelle et encourag�s par la majorit� d'un lectorat inconditionnel, ils ne con�oivent pas que des " oreilles ennemies " nous observent�..
Que peuvent-elles voir et surtout retenir :
Exemples les plus " toxiques " :
a) le culte de la puissance r�v�l�e par l'usage r�p�t� de l'adverbe " que " d�s qu'un nouveau mod�le d�veloppe moins de 120/130 cv.
M�me le Discovery TDV6 de 190 cv  � peine �  sauter d'un rond-point � l'autre sur la rocade de Chartres � dixit un magazine 4x4 de 09/2005 !!!�
b) la place pr�pond�rante accord�e aux transformations " maison ", �chappements " lib�r�s ", pompes � injection r�gl�es " riche " et suppression de la valve E.G.R.(ralliez vous � mon gros panache noir ! ), pare-buffle " locomotive " etc.�etc�non pas pour se cantonner au parcours de trial dans le champ limitrophe, mais de pr�f�rence traverser " pied dedans " la France par la route pour se rendre dans les diff�rents rassemblements d'amateurs du genre.
c) aucune allusion � l'augmentation de la pollution dans les bancs d'essais de bo�tiers �lectroniques cens�s am�liorer la puissance des moteurs diesel.
d) tribune largement ouverte � l'un des " gourous " du 4x4 continuant � nier le r�chauffement de la plan�te...
 
Tartarin pas mort :
e) l'usage pl�thorique du mot " raid " qui fait plut�t Tartarin quand il d�signe d'aimables balades dans nos provinces ou plus globalement sur une plan�te o� les G.P.S., " les machins trucs assistance " la rendent moins dangereuse que nos belles routes fran�aises avec ses 15 morts quotidiens .
N'oubliez pas messieurs les r�dacteurs, que dans les ann�es 20, Audouin-Dubreuil, et Haardt sous l��gide d�Andr� Citro�n, d�signaient sobrement " croisi�re noire ou jaune " leurs d�couvertes chinoises ou sahariennes (et avec seulement 20 cv sous le pied !!!�)
 
Marronnier :
La brusque campagne anti-4x4 de juillet /ao�t 2005 est l'exemple type de ce qu'en jargon journalistique on appelle " marronnier ", c'est-�-dire un sujet � faire mousser quand les tsunamis sont en vacances, les avions pas encore �cras�s, le pape et un prince refroidis, les people pas encore ( trop) chaudes etc..etc..
Je reconnais humblement avoir �t� surpris par la soudainet�, l'ampleur et heureusement, l'inefficacit� de l'offensive.
Une fois de plus, s'est v�rifi� l'adage : " ce qui est excessif est d�risoire ".
Surpris surtout par l'absence de sens de responsabilit� des grands pr�tres des m�dias ( � moins qu'eux-m�mes connaissant les limites de leur impact, savaient qu'il n'y avait pas de risque d'escalade du genre caillassage des 4x4, attentats contre les garagistes 4x4 etc�etc�)
 
Courageux mais pas t�m�raires !
Tout au plus, cela a encourag� de " t�m�raire anonymes " et " responsables " d�gonfleurs de pneus ou " courageux " poseurs d'autocollants " citoyens " !!!
A leur d�charge, nous comprenons qu'il est plus " gratifiant " de briller en soci�t�, et � fortiori devant une cam�ra, en �voquant ces hauts faits d'armes que d'attendre patiemment le conducteur pour le sensibiliser courtoisement � la pollution , ou apprendre non moins courtoisement de sa part, que n'ayant pas les moyens d'avoir plusieurs v�hicules, il a besoin de la polyvalence du 4x4 pour son m�tier, ses loisirs, ses pr�occupations s�curitaires et qu'il fonctionne peut �tre au GPL en attendant l'H.V.P.!!!
Toujours est-il que nos " m�diateux " tent�rent de d�signer � la vindicte des 59 millions de fran�ais, un brave million qui n'en pouvait mais !!!!
Cet exemple type de d�sinformation s'articulait sur la n�gation de l'immense majorit� silencieuse et discr�te pour qui, dans la France profonde, le 4x4 est synonyme de s�curit�, p�rennit�, �conomie � moyen et long terme(explications dans la rubrique " pourquoi pr�f�rer un 4x4 d'occasion " dans www.4x4edouin.com.).
Un BJ 40 que nous avons vendu neuf en 1977 est toujours entre les mains de son 1er acheteur et depuis 1973, j'en suis � mon 6eme 4x4 :un Range de 1973 � 1988,un Terrano v6 GPL,3 Gd Cherokee GPL et depuis 2003, un range v8 GPL de 1990. L'�ge moyen des 4X4 que nous vendons est de 7 ans.
 
Le pollueur n�est pas celui que l�on pense :
Ce chiffre m�am�ne � �voquer l��cobilan tr�s favorable du 4x4 qui selon une �tude r�cente, conclut que l�on use 2 voitures � plates � pendant la dur�e d�un 4x4 traditionnel.
L��nergie consomm�e et les pollutions diverses durant la vie d�un v�hicule sont inf�rieures � celles n�cessaires � sa construction, sa commercialisation, sa destruction ou transformation : extraction du minerai ou refonte des vieilles carcasses, fabrication, transport, entretien et construction des r�seaux de vente, co�ts directs et indirects en particulier les d�placements de toute cette main d��uvre, surtout ceux en avions des cadres et dirigeants quand il s�agit d�une d�localisation (v�rifier vous m�me l�incidence d�un voyage en avion dans votre �cobilan personnel dans  ademe.fr/climact ) , la publicit�, Le co�t en �nergie des accidents plus nombreux et plus graves etc  etc�

Pr�cisions sur l'�cobilan du 4X4 :
Par sa dur�e de vie(18ans au lieu de 7),un 4x4 est plus �cologique qu'une voiture "plate".
Preuves

 L� � �cobilan � du 4x4 est encore plus favorable si vous l�achetez d�occasion. Aux �conomies obtenues par rapport aux co�ts en �nergie pour en fabriquer un neuf ( souvent tr�s loin, voire aux antipodes ),s�ajouteront celles des m�caniciens de votre garagiste local chez qui vous ferez durer votre 4x4.
Gr�ce � votre client�le, ce personnel ne sera plus oblig� de parcourir de co�teuses distances pour aller travailler dans quelque abrutissante m�gapole.
Certains pourront vous opposer le truisme d�avant les d�localisations :� Acheter du neuf fait marcher le commerce, tourner les usines, donc cr�e des emplois !!!� � 
Il sera h�las facile de les �clairer en soulignant :
1er : le commerce en question rapportera bien souvent plus � de grands groupes financiers aux actionnaires dans de lointains paradis fiscaux, qu�� votre garagiste/r�parateur et son �quipe, dont le d�veloppement pourrait cr�er des emplois et faire travailler les artisans et commer�ants locaux !!!��.
Cet exemple consistant � � faire durer � pourrait tout aussi bien concerner vos chaussures, t�l�, frigo, lave linge ou vaisselle etc  etc
2�me : ces usines sont souvent � d�localis�es � donc, au lieu de sueur discr�te humectant subtilement ( gr�ce � de suicidaires � acquis sociaux � !) , nos maillots de corps, les tr�s tr�s petites miettes de notre argent iront faire tremper � tr�s tr�s grosses gouttes les saris, kimonos, chapkas, cols Mao ou ponchos lointains�(pr�s de 50% des v�hicules vendus en 2004 par Peugeot et Renault sont concern�s).

Je cite l�argus du 30 mars 2006 : � les marques fran�aises ont fabriqu� 3,2 millions de v�hicules sur le territoire national en 2005 contre 3,6 millions en 2004 (-12,6%) � cause de leurs co�ts salariaux : 28,50 euros en France,  2,10 en Roumanie,  1,70 en Bulgarie et�.1 en Chine !.
Et Michel Rocard sur France culture lundi 3 avril 2006 � 8 h40 : � 80% des composants des Renault sont d�localis� contre 20 % il y a 20 ans � !.

   Cons�quence math�matique de ces � �vasions � d�emplois : les manifestants anti C.P.E. vont devoir � remettre �a � bient�t pour qu�en corollaire � leurs revendications sur la s�curit� de l�emploi , ils devront obtenir pour leurs  employeurs  la s�curit� de la client�le afin que ces derniers puissent les payer et s�acquitter des charges sociales (retraites, maladies, ch�mage, apprentissage, formation etc etc).

Pourquoi ne pas �tre � �conomico-citoyen � ?
 A ce sujet, il me para�t �vident que les consommateurs/salari�s fran�ais pourraient  cesser  d��tre les � complices � involontaires de forfaits dont le centi�me vaudrait de la part de notre minist�re du travail et celui de l�environnement , le bagne � leur patron !.
 Il suffirait de leur ouvrir les yeux sur la somme de souffrance physique et morale impos�e a nos fr�res des pays � �mergeant �, ainsi que sur les agressions � l�environnement pour qu�ils puissent consommer � goul�ment � gr�ce a des prix � comp�titifs � n�cessaire au maintien du  � pouvoir d�achat �.
 A ce sujet, je ne suis pas loin de lire de l�inconscience de la part du groupe Leclerc vis � vis des consommateurs fran�ais et du m�pris vis a vis des ouvriers des pays ou ces usines sont d�localis�es .
En effet pendant tout l��t� , sur fond de policiers � terrassant � une manifestante dont on voyait les dessous, un slogan proclamait : � aujourd�hui, la lutte c�est le pouvoir d�achat � !!!�. �

 

La tentative d�humour avec la petite culotte affich�e � 4,15 euros (vraisemblablement gr�ce � made in china !) n��chappera pas aux  dizaines de milliers d�ex salari�s fran�ais du textile au ch�mage !!!
Si de cette lutte sort vainqueur le � pouvoir d�achat �, c�est forc�ment parce qu�en face , il y a des victimes et des perdants .
En l�occurrence, les ouvriers d�localis�s cit�s plus haut, les salari�s fran�ais qui ont perdu leur emploi, les contribuables � qui l��tat va forc�ment devoir faire payer le manque � gagner provenant ,entre autres, des charges sociales patronales et salariales alors que pendant le m�me temps, il devra verser encore plus d�indemnit�s de ch�mages et voir s�agrandir le trou de la s�cu etc etc ,.
S�ajoutent les disparitions de  producteurs agricoles fran�ais pouss�s aux toujours plus.
 Ce qui provoque l�augmentation des pollutions dues aux transports, souvent par avions, de denr�es disponibles en toutes saisons contre toutes logiques �conomiques et de � bonne bouffe �.
Dans un d�bats lors du congr�s sur les maladies environnementales des 7 et 8 octobre 2005 � Rouen, une personne lan�a : � la mondialisation a quand m�me du bon vu le prix d�un t�l�phone portable ou du kg de tomate en hiver �.
Un professeur de sant� publique, sp�cialiste des cancers et malformations cong�nitales li�s aux pollutions , lui r�pondit que vu les cas de plus en plus nombreux et plus co�teux � soigner, ces � bas prix � sont et seront largement annul�s par l�augmentation vertigineuse des d�penses de sant� que la collectivit� devra supporter sous forme d�imp�ts et taxes diverses !!!

Moins de biens, plus de liens !
La lecture de Pierre Rabhi qui pr�ne � moins de bien, plus de lien �, am�ne a conclure que cette � lutte pour le pouvoir d�achat � fait surtout des victimes sur l�essentiel : il s�agit de notre dimension humaine qui risque de se r�duire au � profit � d�une entit� appel�e � consommateur �.
Notre syst�me marchand tente de le convaincre que l�harmonie ira de pair avec l��l�vation du niveau de vie .
Donc son corollaire, l�augmentation de la consommation rendue � obligatoire � par l�usage d�une propagande violente d�s l�enfance , qui entra�ne la confusion entre le n�cessaire et le superflu a l�exemple des �coliers qui obligent leurs parents(surtout les plus modestes) � les v�tir avec de co�teuses derni�res modes.
 Le pr�sident de TF1 lui-m�me, Monsieur Patrick Lelay, ne fait d�ailleurs pas myst�re de cette strat�gie quand il s'exprime dans "les dirigeants face au changement", opuscule collectif publi� en 2004 aux �ditions du Huiti�me Jour et pr�fac� par Ernest-Antoine Seilli�re, pr�sident du M�def : "Il y a beaucoup de fa�ons de parler de la t�l�vision. Mais dans une perspective "business", soyons r�alistes : � la base, le m�tier de TF1, c'est d'aider Coca-Cola, par exemple, � vendre son produit. Or pour qu'un message publicitaire soit per�u, il faut que le cerveau du t�l�spectateur soit disponible. Nos �missions ont pour vocation de le rendre disponible : c'est-�-dire de le divertir, de le d�tendre pour le pr�parer entre deux messages. Ce que nous vendons � Coca-Cola, c'est du temps de cerveau humain disponible. Rien n'est plus difficile que d'obtenir cette disponibilit�."

La fabrique du cr�tin (c�est le titre d�un livre qui diss�que la fameuse (ou plut�t fumeuse !) � m�thode globale � qui s�vit dans l�Education National depuis 1980).
Ce titre pourrait donc s�appliquer a la t�l�vision si la strat�gie du pr�sident de T.F.1 se r�alisait.  Cette d�claration de Monsieur Patrick Lelay est extraite d'un article paru dans le magazine "casseurs de pub" (la revue de l'environnement mental ! ), num�ro sp�cial de novembre 2004 de " la d�croissance " sous titr� " le journal de la joie de vivre ".Abonnement : 11, place Croix Paquet 69001 LYON, www.casseursdepub.org ou : l'Age de faire www.lagedefaire.org
Lecture tr�s recommand�e par 4X4 EDOUIN !.
 
 Ne fais pas a autrui ce que tu ne voudrais que l�on te fasse ! :
Il semble �vident qu�une remise en question des habitudes de consommation, li�e � ce qui est �crit plus haut, a d�autant plus de probabilit� de s�imposer dans notre pays, que le fran�ais est connu pour �tre tr�s � chatouilleux � quand il est question de remettre en cause notre � mod�le social �.
M�me si dans le fond de lui m�me , il en admet les limites quand il constate que nous r�ussissons l�exploit  d��tre � la fois : premier aux championnats du monde du moins d�heures travaill�es et simultan�ment aux olympiades du ch�mage avec 2.400.000 inscrits, soit 10% de la population active. (� On � me souffle qu�une des solutions consisterait � s�parer les ch�meurs des demandeurs d�emplois !!!��)
Il est donc logique d�en d�duire qu�une m�me personne, sensible � la vie des salari�s de son pays, ne reste pas indiff�rente en apprenant ce que ses achats irr�fl�chis peuvent faire subir � ses fr�re lointains.
 Dans ce registre , le 22 /09/05 � 6h30, France Inter annon�ait que la consommation des m�nages est en hausse mais que la croissance diminue du fait que ces achats concernent  des produits import�s !!!

Ecobilan de l�ensemble 4x4/conducteur:
Parall�lement � l� ��cobilan � du 4x4, il faut souligner celui de son conducteur.
Vous pouvez faire votre propre bilan en cliquant sur ademe.fr/climact.fr .
Majoritairement, les familles qui pr�f�rent le 4x4 et souhaitant comme tout un chacun d�couvrir d�autres horizons et aller � la rencontre de leurs semblables, le font le plus souvent de mani�re progressivement concentrique : cantons, d�partements, provinces et parfois plus.
C�est � dessein que j��cris � parfois �, car bien souvent elles comprennent que la d�couverte de contacts ou de p�les d�int�r�ts dans ces lieux proches, sont plus enrichissants que des bronzages ou des queues leu-leu souvent idiots, aux antipodes�..
Et en � prime �, la diff�rence en �mission de CO2 avec celui qui � fait � un pays lointain est tragiquement � abyssal ��
J�ai entendu sur France Inter, dans la soir�e du 4/12/03, lors d�une causerie sur le changement climatique, un expert d�clarer qu�un touriste sur un vol Paris-Miami produit autant de CO2 qu�en un an avec son propre v�hicule�
Et le 12/12/03 vers 15h, un autre intervenant pr�cisait que les avions d�collant en France, produisent autant de CO2 en une matin�e que tous les v�hicules fran�ais � moteur � explosion en une ann�e�
Avec ces 2 exemples, il ne s�agit pas de jouer au � c�est pas moi, c�est l�autre �, mais de repenser certaines habitudes�
Les vocif�rateurs professionnels attribuaient � ce million de fran�ais paisible que de gros 4x4 Mercedes, BMW, Ranges dernier cri, gros Toyota ou Pick-up U.S. alors que comme nos ventes le confirment depuis plus de trente ans, ainsi que notre stock visible sur internet sur www.4x4edouin.com, c'est en majorit� monsieur Toulemonde qui passe de la voiture " plate " au 4x4, majoritairement d'occasion, sans souci du para�tre mais pour les raisons d�j� �voqu�es plus haut et pr�cis�es � la rubrique : " Pourquoi pr�f�rer un 4x4 d'occasion " dans www.4x4edouin.com
Si, � l'instar des �  pros � des manifs provocatrices ou revendicatrices,  les 4x4treux avaient des instances repr�sentatives afin d'attaquer pour incitation � la haine les m�dias et autres " hurleurs ", moult tribunaux les enverraient au bagne pour plusieurs g�n�rations, et de juteux dommages et int�r�ts nous permettraient de nous la couler douce �galement pour plusieurs g�n�rations, et surtout, nous permettraient enfin de nous payer ces fameux 4x4 bard�s de puces, d'aides � la conduite, de verres fum�s et de pneus taille tr�s basse, afin de conna�tre ces non moins fameux frissons vainqueurs, lors de l'escalade p�rilleuse des bordures de trottoirs des centres-ville.

 

Carl Edouin

 

*    de par mon m�tier, je ne d�veloppe que la faisabilit� technique de l�H.V.P. hors de tout aspect fiscal, car je pense qu�il ne faudra alerter nos instances politiques que lorsque les preuves de sa validit� leur auront �t� pr�sent�es.

    Il ne faut pas oublier que l�administration fiscale ne pourra revenir sur l�interdiction de son usage en tant que carburant routier qu�apr�s d�cision de nos gouvernants ,  (qui sont � leur poste, ne l�oublions pas non plus, parce que nous les y avons �lus !!!� ) .Nous pouvons �tre tr�s optimistes apr�s lecture d�une d�claration d�un responsable des douanes dans La France agricole du 30 septembre 2005 :

  Fiscalit� sur l�H.V.P.

Position du syndicat Douanes solidaires :

Pour Olivier G�ron,  secr�taire national : �  le gouvernement doit autoriser les huiles v�g�tales carburant pour l�ensemble des fran�ais en leur faisant b�n�ficier d�une fiscalit� incitative. �

� Nous demandons l��quit� de traitement fiscal �

La France agricole : pourquoi vous engagez-vous sur le dossier de l�huile carburant ?

Olivier G�ron : pour nous, les biocarburants sont avant tout une solution pour lutter contre les gaz � effet de serre. L�huile v�g�tale pure ( H.V.P.) pr�sente un bilan tr�s positif � ce niveau. Ce n�est pas nous qui le disons, mais un rapport du d�put� Alain Marleix sur les biocarburants ( 2004 ). On y lit que le meilleur indicateur �  effet de serre � revient � l�huile de tournesol, suivi par celui de l�huile de colza. M�me chose pour le ratio  �nergie restitu�e / �nergie non renouvelable consomm�e : ce sont les huiles carburants pures qui l�emportent haut la main, l�huile de tournesol ayant par exemple un ratio cinq fois plus �lev� que celui du gazole ! Dans ces conditions, pourquoi privil�gier une famille de biocarburants, celle des biocarburants industriels par rapport � celle des H.V.P. ? Nous demandons l��quit� de traitement fiscal.

On n�est pas contre le bio�thanol, ni le biodi�sel qui ont aussi leur place dans la boite � outils. Apr�s , c�est aux consommateurs et aux producteurs de choisir. Nous remarquons simplement que la valeur ajout�e du Diester va quand m�me � 57% � l�industriel ( trituration, raffinage et fabrication ) contre seulement 31% � l�agriculteur.

En l�galisant les H.V.P., le gouvernement favoriserait une fili�re artisanale qui concerne plus largement l�am�nagement du territoire par scellement d�une activit� �conomique rurale. Il faudrait aussi que des repr�sentants du monde agricole rentrent dans la commission des hydrocarbures, au prorata des r�sultats des �lections professionnelles.

La F.A. : Pourquoi la seule autoconsommation de l�huile carburant n�est-elle pas suffisante ?

O.G. : En droit fran�ais, il est pour l�instant interdit de mettre de l�huile dans le r�servoir des tracteurs et des v�hicules routiers. Dans le m�me temps, les H.V.P. sont reconnues par la directive 2003/30 qui n�a toujours pas �t� transpos�e en France. Y aurait-il deux chimies : une europ�enne et une fran�aise ? Si l �huile carburant n��tait autoris�e que pour les seuls agriculteurs comme le pr�voit le projet de loi d�orientation agricole, ce serait une rupture dans le principe d��galit� , de libert� d�entreprendre et de consommer. A aucun moment, les repr�sentants du peuple europ�en n�ont pos� une destination privil�gi�e pour tel ou tel biocarburant dans la directive2003/30. On ne comprend pas non plus le caract�re exp�rimental qui serait donn� � cette autorisation, valable seulement jusqu�en 2003. C�est un manque d�ambition face aux enjeux.

La F.A. : que risque-t-on en roulant avec de l�huile dans son r�servoir ?

O.G. : le paiement des taxes aff�rentes au produit auquel l�huile se substitue, donc en l�occurrence celles du gazole ( avec multiplication par le kilom�trage ) plus paiement d�une amende d�une � deux fois le montant des taxes. L�amende est au minimum de 300 euros.

La F.A. : Est-il r�aliste d�envisager une d�fiscalisation des H.V.P. ?

O.G. :Le probl�me, c�est qu�on raisonne uniquement en ressources pour l�Etat et qu�il faut regarder �galement les d�penses �vit�es : moins d�achat de p�trole, moins de transports pour le faire venir et le distribuer, moins de d�gradations des routes, moins de subventions en mati�re d�am�nagement du territoire, moins de frais de sant� li�s aux �missions polluantes etc� Ce n�est donc pas une perte s�che !Bien au contraire, il y a peut-�tre m�me un gain� Il faudrait une �tude fiscale pour le d�montrer.

 

Charte 

Un enjeu de sant� publique

�  Notre charte identitaire fait r�f�rence � des pr�occupations environnementales. Une des missions essentielles des Douanes �tant la protection �conomique, si nous ne faisons rien pour l�environnement, il y aura des r�percussions colossales comme les catastrophes naturelles � r�p�tition . Cela peut g�n�rer des augmentations de primes d�assurances, des co�ts de la construction et surtout des d�penses de sant�. Au Royaume Uni, les d�penses dues � l�asthme s��l�vent � 3.9 milliards d�euros et le p�trole en a une large part de responsabilit� ! �  

Philippe Pavard

Article paru dans La France agricole, le 30 septembre 2005

Si vous souhaitez commenter ce qui pr�c�de, posez des questions, ou apportez votre t�moignage, merci de vous adresser � 4X4 EDOUIN - Carrefour de Malbrouck - Carsix 27300 Bernay -  Fax : 02.32.46.21.43 - [email protected] - Merci d��viter le t�l�phone 02.32.46.23.59





 

Cette rubrique est ouverte � tous et � tous sujets n'ayant m�me parfois qu'un tr�s lointain rapport avec le 4x4 (ou m�me pourquoi pas, pas du tout !!).
Toutefois, doit imp�rativement �tre respect� la l�galit� en vigueur en France et aucune d�rive pornographique ou violente ne sera accept�s.

Pour vos commentaires, suggestions ou questions : [email protected]

 

 


Carl EDOUIN S.A., capital 300.000 € - RC 77 B 7 - insee 743 271 310 000 - siret 309 610 392 000 24 - ape 501Z - No intra: 25 309 610 392

4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS 4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS

All BizzNet SARL