4x4 occasions 4X4 EDOUIN, vente de 4x4 d'occasions a Bernay. 4X4 EDOUIN concessionnaire occasion.

BIENVENUE
D�couvrez l'esprit 4x4 EDOUIN
(METIER - RESPECT - HARMONIE)

S.A Carl EDOUIN, fondée en 1977. Capital 300.000 €
Carrefour de Malbrouck (entre Bernay et Brionne par la D438).
Rue du Mouchel 27300 Carsix (� cot� de Brico-D�p�t ).

PLAN D'ACCES 4X4EDOUIN / HORAIRES SNCF
TELEPHONE (luttons contre sa � chronophagie � !)

Etant quasiment toujours dans l'atelier, merci de poser les questions auxquelles vous n�avez pas su trouver les r�ponses dans notre site gr�ce � [email protected].
Nous y r�pondrons ou vous rappellerons au plus tard et au calme vers 12 ou 19h.

Si urgence : 02 32 46 23 59

posez vos questions
sur la qualite de nos services
et opinions sur leur 4x4
parmi nos 400 derniers acheteurs.

Evaluations de propriétaires sur autohebdo.net

Découvrez dans notre
livre d'or,
leurs courriels
ou témoignages directs
ce que les clients pensent de nous ou de leur 4x4.
Véhicules de collection / youngtimers et 4x4 d'occasions
Laur�at 1993 de la fondation Ushua�a
pour son garage �cologique
Pages visit�es aujourd'hui : 5996 (pr�cision ici) Véhicules en stock : 24 (mise � jour le 19/02 � 15h56) Impression de la page
HORAIRES D'OUVERTURE

Lundi : sur rendez vous
Mardi au Vendredi :
8:30 à 12:00 - 14:00 à 18:30
Samedi matin : 8:30 à 12:00
Samedi après midi Fermé
Dimanche : Fermé

D�pannage en dehors de nos heures d'ouverture

4X4
DISPONIBLE
(Quantite : 24)
REPRISE TOUT VEHICULE 4X4 OU NON
CHOISISSEZ VOTRE MARQUE
4x4 ESSENCE
������(Quantite : 3)
4x4 2/3/4/5 PLACES
������(Quantite : 23)
4x4 6/7/8/9 PLACES
������(Quantite : 1)
4x4 UTILITAIRES avec ou sans T.V.A.
������(Quantite : 16)
4x4 PICK-UP
�� (Quantite : 17)
SUV 4X4 et 4X2
������(Quantite : 2)
4x4 BOITE AUTOMATIQUE
������(Quantite : 19)
4x4 CABRIOLET ou BACHE
������(Quantite : 2)
CAMPING CAR 4X4
������(Quantite : 0)
NOUVEAUX ARRIVAGES
de 4x4 tous types
depuis 5 jours
depuis 10 jours
depuis 20 jours
depuis 30 jours

VEHICULES (et divers)
DE COLLECTION
(youngtimer)


Quantité : 140 dont 38 deux roues le 09 03 2017

VELO
Quantité : 3 le 09 03 2017

CYCLOMOTEURS
Quantité : 14 le 09 03 2017

MOTO
Quantité : 21 le 09 03 2017

AUTO
Quantité : 87 le 09 03 2017

4X4
(V.L. et CAMOINS civils et militaires).
Quantité : 24 le 09 03 2017

MILITAIRES
Quantité : 13 le 09 03 2017

CAMIONS
(CAMOINS civils et militaires, 4X2, 4X4, 8X8).
Quantité : 9 le 09 03 2017

TRACTEURS
Quantité : 3 le 09 03 2017

AVION AMPHIBIE
Quantité : 1 le 09 03 2017

Contrôle technique véhicule
"dit de collection"

 

Pr�cisions sur MALUS co2 et sur fiscalit� des utilitaires (T.V.A. / T.V.T.S. / Taxe fiscale CO2 / Amortissement)
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES, TARIFS ET CAPACITÉS DE TRACTION DES 4X4 DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2004
GUIDE D'ACHAT 2011 DU 4X4 D'OCCASION SELON 4X4 TOUT-TERRAIN-MAGAZINE
� LES 4X4 STARS DU MARCHÉ DE L�OCCASION � SELON 4X4 MAGAZINE DE DÉCEMBRE 2012
ESSAIS COMPARATIFS ET PRECISIONS FISCALES SUR LES PICK-UP PARUS DANS L'ARGUS PRO DU 31 03 2011 ET DANS TOUT TERRAIN MAGAZINE DE AOUT-SEPTEMBRE 2013
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LES DEFENDER (caracteristiques, conduite et entretien)
TOUT SAVOIR (ou PRESQUE!)
SUR LE LAND ROVER RANGE L322
CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES ET OPTIONS POSSIBLES SUR TOUTE LA GAMME LAND-ROVER DISPONIBLES SUR LE MARCHÉ FRANÇAIS EN 2005
 
REPRISE TOUT VEHICULE
4X4 OU NON
TRACTEZ EN S�curit�.
Classement des 4x4 selon leur capacit� de traction et
explications sur poids remorquables / permis E
Conseils pour transporter des chevaux et adresses pour acheter un van
CONSTRUCTEURS / IMPORTATEURS MAGAZINES / SALONS
CELLULES CAMPING CAR
REMORQUES
CARAVANES
VANS
TOUT POUR ET SUR LE CHEVAL
V�hicules 4x4 ou non 4x4 toutes marques 0 km jusqu�� 44 % de remise et nos occasions
non 4x4 garanties
apr�s 315 contr�les
TARIF CONSTRUCTEUR
4x4 EUROPEENS ET ASIATIQUES
4x4 AMERICAINS
CARACTERISTIQUES, ESSAIS PRESSE
ACHAT FERME OU DÉPÔT-VENTE
LISTE DES CLUBS OU DES TERRAINS PRIVES POUR S'ENTRAINER AU FRANCHISSEMENT 4X4
CONSEILS POUR FAIRE DU FRANCHISSEMENT EN DOUCEUR
DIVERS
POURQUOI PREFERER UN 4X4
Ecobilan du 4x4 compar� � celui d'une voiture "plate"
EXPLICATIONS SUR LE MARCHANDAGE
POIDS REMORQUABLES / PERMIS E
CLASSEMENT DE NOS 4X4 SELON LEUR CAPACITES DE TRACTION
PIECES / EQUIPEMENTS / PNEUS /CONSEILS
ENTRETIEN / REVISION 4X4
TARIF ASSURANCE 4X4
TARIF LOCATION 4X4 ET DE VOITURE DE COLLECTION
GARANTIE /
CERTIFICATION 315 4X4 EDOUIN

BAREME DE FINANCEMENT / GARANTIE JUSQU'A 5 ANS
NOS ATELIERS
PRESENTATION de 4X4 EDOUIN
GRENIER EXPO / REPOS
Actions �cologiques et lutte de 4X4 EDOUIN contre les d�localisations synonymes de ch�mage
Luttons contre la corruption
Biocarburant
4X4 EDOUIN SPORTS / LOISIRS (actualit�s / projets)
D�FENSE DE LA LANGUE FRAN�AISE
Suggestions de balades et bonnes adresses ou particularit�s dans notre belle France ou pays voisins.
FORUM (commentaires / suggestions / questions)
METEO
www.meteofrance.com
p�le-m�le/blog
(pr�histoire, histoire et pr�sent de 4x4edouin)

TRUCS / ASTUCES
ADRESSES / CONSEILS

GLOSSAIRE du 4X4
PLAN D'ACCES 4X4 EDOUIN / HORAIRES
TARIFICATION DEPUIS 2011 DES AMENDES ET RETRAIT DE POINTS
Conseils pour pr�parer un voyage sur les routes de France et des pays limitrophes en quelques clics ou appels t�l�phoniques
Conseils pour pr�parer un 4x4 pour un voyage lointain "pistes, boue et sable"
Bonnes adresses test�es par l'�quipe de 4x4edouin
Lire, �couter, voir ..
Vertus du vinaigre de cidre
Des girouettes comme jadis



D�fense DE LA LANGUE Fran�aise
ni purisme ni laxisme

www.langue-francaise.org


Impression


L'association " D�fense de la langue fran�aise " cr��e en 1958, selon les dispositions de la loi de 1901, veut rassembler ceux qui, tel Jean Dutourd, de l'Acad�mie fran�aise, pr�sident de l'association jusqu�en 2009, consid�rent que le " fran�ais est notre tr�sor".

Son but : . assurer aux fran�ais et aux francophones l'acc�s � l'information et � l'expression en langue fran�aise,

  • assurer la sauvegarde de ses qualit�s;
  • veiller � l'invasion anarchique des mots �trangers ;
  • enrichir le fran�ais pour l'adapter � la vie moderne;
  • oeuvrer � son rayonnement dans le monde.

En devenant membre de notre association, vous soutenez notre action, vous rejoignez nos 3000 membres et vous pouvez :

  • v�rifier et d�velopper votre connaissance du fran�ais.
  • participer � la vitalit� de la langue fran�aise en la faisant rayonner autour de vous.
  • participer � nos diff�rentes activit�s.

nous en sugg�rer de nouvelles.

D�fense de la Langue Fran�aise
222, avenue de Versailles
75016 PARIS
t�l.: 01 42 65 08 87
courriel : secr�[email protected]

 
 

Radio Courtoisie comme (quasiment) toujours m�a combl� avec une causerie � l�occasion de la sortie du livre � Le proc�s de Rouen � de sainte Jeanne d�Arc par Jacques Tr�molet de Villers.
Sit�t achet�, lu et surtout relu.
J�y apprends (seulement maintenant alors que Rouen n�est qu�� 50 km de chez moi !), que Sainte Jeanne conforte le bien-fond� de notre combat pour la d�fense de notre langue.
Je cite in extenso la page 297 intitul�e � Jeanne et la langue fran�aise � :

Jeanne et la langue fran�aise

On a dit, avec raison, que la langue de Jeanne est la plus belle qu�on ait entendue ou lue.
Or, Jeanne n�avait aucune �ducation �litt�raire�. Elle ne savait ni A ni B . Et c�est sans effort apparent qu�elle conquiert et s�duit par ses propos les docteurs de Poitiers, le roi, la cour, les capitaines, tous ceux qui l�approchent , qu�ils soient grands ou humbles. Elle s�est trouv�e � Chinon, � Tours, � Sully-sur-Loire, � Orl�ans, � Bourges, chez les personnages les plus lettr�s et les plus influents et, comme l�Enfant-J�sus au Temple devant les docteurs de la Loi, �sa parole faisait l�admiration de tous�.
Son secret est dans la fr�quentation des anges et des saintes. Jeanne n�est pas all�e � l��cole. Elle n�a eu ni ma�tre,ni professeur, ni pr�cepteur. Mais elle a �t� , depuis l��ge de treize ans, form�e par sa conversation quotidienne, voire pluriquotidienne, avec les saints et les anges, qu�elle appelle � ses voix�.
� Cette voix est belle et douce, et humble, et parle langage de France� et encore :
- La Fontaine (l�un des 4 juges et 50 assesseurs). � Comment conn�tes-vous que c��tait Saint-Michel?
- Jeanne                . � Par le parler et langage d�anges.
- La Fontaine         . � Comment conn�tes-vous que c��tait le langage d�anges?
- Jeanne                . � Je le crus assez t�t , et j�eus cette volont� de le croire.
Quand on fr�quente assid�ment un grand personnage qu�on admire beaucoup, il arrive que cette fr�quentation engendre l�imitation.....laquelle va jusqu�� la fa�on de parler , voire, d�adopter ses tics de comportement ou de langage. Jeanne a suivi cette habitude naturelle....mais ses ma�tres � elle �taient des anges.
Jeanne parle comme elle entend, � langage d�anges�......voix belle et douce et humble, qui est � langage de France.�
Dans toutes les g�n�rations, des plus lettr�s aux plus humbles, car Jeanne est accessible � tous, l��tude des paroles de Jeanne aura la f�condit� du retour vers la source la plus pure de notre langue la plus fra�che.
Le langage de Jeanne �merge du latin et du vieux fran�ais, comme un parler de renaissance. Il annonce Villon et La Fontaine en les dominant mais il est aussi flambeau pour P�guy et Barr�s, Verlaine et le meilleur d�Aragon.
Personne n�a plus naturellement parl� que Jeanne, ce qu�Alain �Fournier appelait, apr�s Laforge, � du fran�ais de Christ�. Jeanne nous donne un aper�u de la fa�on dont les saints et les anges tiennent conversation avec les hommes.


On ne puis qu��tre encore plus d�termin� apr�s cela .......

D�termination confort�e par l��coute ce matin 7 mai 2016 de l��mission � Terre � Terre � (comme tous les samedis de 7 � 8 h sur France culture).
La parole �tait donn�e � l�un des responsables du mouvement � Pi�ces et Main d��uvre � .
Mouvement bas� � Grenoble qui entre autres, tente de nous ouvrir les yeux sur les progr�s insidieux du syst�me marchand qui progressivement nous � lobotomise � afin d��tre plus r�ceptifs aux promesses de bonheur associ� � la � consommation � de bien mat�riel.
� Lobotomisation � � qui l�on peut faire obstacle par la maitrise et le bon usage de notre langue.
En effet, il concluait cette causerie d�une heure, en soulignant que l�usage d�un mot entraine automatiquement la mise en action de neurones afin que l�individu parvienne � � voir � l�objet de ce mot.
� Gymnastique � que n�impose pas l�usage direct d�une image.
D�o� leur surabondance dans de plus en plus de d�outils de communication.

 
 

Commentaires de 4x4edouin:
Nous adh�rons � une citation de Lucie Delarue-Mardrus:
"�crire proprement sa langue est une forme de patriotisme"

  La revue trimestrielle de "D�fense de la langue fran�aise" est � la fois instructive et "savoureuse".
  Elle fait la part belle aux tics de langage, jargons, barbarismes, charabias et autres sabirs qui au gr� des "tendances" ("mode" est d�mod�!) confortent leurs utilisateurs d'�tre "dans le vent".
  Jean Guitton: les gens dans le vent ont un destin de feuilles mortes !
Ex.:
    Au lieu d'un "oui", "d'accord", ou "compris" dont la sobri�t� risquait vraisemblablement de faire un peu demeur�, nous avons �t� mitraill�s par des rafales de "tout � fait" suivi apr�s deux ou trois ans de "pas de probl�mes", rapidement mis hors de combat par l'actuel "pas de soucis" dont le calibre augure d'une longue carri�re.
  Quoique maintenant en 2010, "absolument" semble vouloir s'imposer !
  Niant ou ignorant la noblesse de la simplicit�, nous sommes parfois tent�s par l'emphase ou l'antinomie:
  Technicienne de surface pour "femme de m�nage" a ouvert une voie, que dis-je, des autoroutes � ce que l'on sait !!!
 

  -  La derni�re lue dans une brochure �dit�e par un conseil r�gional, mentionne que des emplois ont �t� cr��s pour des personnes "en distance avec le monde du travail" !.
  Consolons-nous en imaginant la bonne partie de rigolade savour�e par le "consultant en communication " quand il a palp� le gros ch�que du jobard de donneur d'ordre ..... 
  

   -  J'oubliais "entr�e maritime" pour "front pluvieux" entendus sur des cha�nes diff�rentes en l'espace d'un quart d'heure.
  A n'en pas douter, les patrons des t�l� tentent de nous faire croire que les miss m�t�o doivent leur emploi plus � leurs dipl�mes qu'� leurs mensurations!-   

   -   Bien que devant �tre rod� (h�las!), je ne puis m'habituer � l'association des mots "mouvements" et " de gr�ves" vu qu'un gr�viste est quelqu'un qui ne travaille pas , donc pas en "mouvement" .
  Il faut reconna�tre que les dialecticiens staliniens de l'�poque avaient fait fort puisque trois quarts de si�cle plus tard, personne ne songe � dire "situation" ou "position" � la place de "mouvement"; et que les pays satellites de L'U.R.S.S. n'�taient pas des dictatures mais des "d�mocraties populaires" !


    -  Le patronat, vraisemblablement jaloux de ce succ�s, s'essaye sur le m�me registre avec "risque de cr�ation de passif " pour risque de "provoquer " un passif, ou "vulgairement" : "risque de faillite" ! (L'entreprise de mars 2005 , page 31).
  "Cr�er" une "non richesse", pourquoi pas ?
  Cela devrait rassurer les banquiers !

  "Plan social" et  "plan de restructuration" ont beaucoup de succ�s face aux ind�cents "d�graissages" et "licenciements" !

  - Il parait que "perdre la face" est le pire ch�timent que puisse subir un Chinois.  L'anecdote suivante nourrit cette hypoth�se :  L'association "regards sans fronti�res" a organis�e un voyage en Chine en novembre 2006.

  En vue de favoriser nos sacro-saints �changes commerciaux, il s'agit de ne pas parler cr�ment de ce qui f�che !

  Voil� comment Jean Michel Fauve "effleure" la r�alit� d'une dictature: "L'entretien que nous a accord� l'archev�que de Shanghai a confort� le doute que nous pouvons avoir sur la qualit� de vie dans une telle cit�. Il semble que la Chine ait du mal � se r�soudre � la n�cessit� de reconna�tre la pleine libert� dont les hommes ont souvent besoin pour donner un sens � leur vie" !!!...........

  Pour des malades mentaux on ne dit plus "�lectrochoc", mais "sismoth�rapie", et un "maniaco-d�pressif" est maintenant "bi-polaire" !

 
 

"R�ponse de Carl Edouin � l�annonce de la naissance d�un magazine sur internet"



   

 Merci � l'avance d'apporter vos t�moignages : [email protected]
    Cordialement.
    L'�quipe de 4x4edouin

 
 

De notre correspondant partout, Monsieur Lrac Niuode, nos recevons les exemples suivants :
   -   Promotion professionnelle.
    Comme pr�cis� sur les flancs de leurs gros camion, les Ets XXX ne sont plus transporteurs, mais" gestionnaires de flux " ! .
   -   Menaces voil�es.
    Un des patrons de P.S.A. , Monsieur G�rard D�tourbet, d�clarent dans l'Argus du 14 juin 2007 que "si les salaires des ouvriers qui fabriquent la Logan en Roumanie augmentaient rapidement, il faudra substituer du capital au travail". Il est � craindre que le temps qu'ils comprennent cette menace de licenciement absconse � la "syndicaliste" fran�aise, la m�canisation des cha�nes en  aura foutue un certain nombre � la porte !!!.......
    -  Tentative d'�pate.
    Le bulletin 2007 des Amis du mus�um d'histoire naturelle de Rouen souligne avec ironie que " tectonique des plaques " supplante souvent " d�rive des continents " ! .
     Reconnaissons l� une grande victoire des cuistres !
  Quoique, � cuistre, cuistre et demi. En effet, et cela en limite la propagation, au jeu de l'�pate mutuelle, il semble que bien souvent le "match" soit nul entre celui qui use de l'abscons et son interlocuteur, �tant donn� que pour ne pas para�tre idiot, ce dernier fait semblant de comprendre ! .........

 
 

Le 31 octobre 2009, Monsieur Marceau Deschamps vice-pr�sident de D�fense de la langue fran�aise nous communique :

 
Chers Amis.
Vous pourrez lire, sur notre site DLF (www.langue-francaise.org) l'excellent article que Marc Fabre d'Echallens, administrateur national et pr�sident de la d�l�gation de Paris et Ile de France, a pu faire passer le 26/10/2009 sur le site internet du journal Marianne. Le journal l'a publi� sous le titre :

"Ces enfants et ces jeunes gav�s de globish"

Le voici in extenso :

 

Ces enfants et ces jeunes gav�s de �globish�

Texte paru le 26/10/2009 dans la tribune du site de Marianne
 
Pour Marc Favre d��challens, la d�ferlante de l'anglais d'a�roport, le globish, dans la publicit� et la communication signe un �chec culturel d� � une d�mission des �lites. Oublier sa langue, n'est-ce pas s'oublier soi-m�me?


Daniel Garcia Peris


 
Si le poisson pourrit par la t�te, une nation, quant � elle, se perd en abandonnant sa langue. Mais cette liquidation linguistique, en France et aussi en Europe, n�est pas spontan�e. QElle est voulue, programm�e et souhait�e par une classe dirigeante qui ne se consid�re plus comme porteuse des esp�rances du peuple mais comme les b�n�ficiaires d�une id�ologie mercantile. La cible premi�re est la jeunesse, on vend l�anglais comme une friandise sucr�e, sans mod�ration, sans avertissement. � Happy School � � Stars of School �, � University �, et autres � Right Way �, voil� ce que l�on a propos�, � de rares exceptions pr�s, � nos enfants. Nous avons assist� � l�occasion de la rentr�e scolaire 2009 au d�ferlement du charabia anglo-am�ricain sur les affiches publicitaires, sur les produits destin�s � nos enfants, du blouson au cartable, en passant par les cahiers et les classeurs.
 
Affubler les �l�ves et les coll�giens de slogans en anglais semblent devenir la pr�occupation principale de certaines cha�nes de magasins qui se vautrent dans le � tout en anglais �. Les enseignes commerciales �Carrefour market � ou � Simply market � en sont la triste illustration.
 
Sous couvert de mode et d�amusement, les enfants et les adolescents, proies sans d�fense, sont infiniment sensibles au matraquage continuel du tout en anglais des pr�dateurs commerciaux encourag�s par les naufrageurs de l�ind�pendance fran�aise qui se pensent comme un petit rouage europ�en de la mondialisation anglophone.
 
Les grandes surfaces, �ponges de l�air du temps, ne sont pas seules en cause. Le monde m�diatique est aussi � la pointe de la d�ferlante anglol�tre destin�e aux adolescents avec les � Miss VIP on Board � de M6 dans les trains TGV, les � Free Concerts � d�ARTE et les � Party at Home � de MCM, la cha�ne musicale de Lagard�re.
 
Cette intoxication linguistique est compl�mentaire � la volont� des pouvoirs publics de faire de l�anglais la seconde langue obligatoire en France. Le � plan d�urgence � que Nicolas Sarkozy a pr�sent� le13 octobre 2009 pour l�apprentissage des langues �trang�res au lyc�e en est sa mise en place pratique. Le but avou� par le Pr�sident est que � tous nos lyc�ens doivent devenir bilingues et pour certains, trilingues � et d�enseigner des mati�res dites � fondamentales � (sciences, histoire, �ducation physique et sportive) dans une langue �trang�re.
 
Le pluriel employ� dans l�expression � apprentissage des langues �trang�res � n�est qu�une rh�torique creuse, il ne s�agit pas de d�velopper l�enseignement DES langues mais d�une langue : l�anglais et un anglais d�a�roport pour reprendre la formulation de la commission Th�lot de 2004.
En outre l�utilisation des termes � bilingue � ou � trilingue � rel�ve d�un abus de langage trompeur ou de la m�connaissance de la r�alit� du bilinguisme et de l�enseignement des langues. � moins que l�acception de � bilingue � soit celle en usage jusqu�au XVIIIe si�cle et indiqu�e dans l��dition 1998 du dictionnaire historique de la langue fran�aise dirig�e par Alain Rey (Le Robert) : �en deux langues�, �fourbe, � la langue fourchue� et encore �ceux qui parlent autrement en particulier qu�en public� !
 
On ne con�oit bien, on ne travaille bien, on n�ach�te bien, on ne r�fl�chit bien qu�avec les mots de sa langue maternelle ; l�emploi forc� d�une langue est toujours cause de d�classement, d�asservissement moral, d�ins�curit� linguistique et de stress. Faire des Fran�ais des zombies d�c�r�br�s pour soci�t�s transnationales, gav�s d�anglais, pr�par�s � tous les renoncements par la p�t�e m�diatique quotidienne, sera le fruit �cre de la substitution de langue. Mais une main-d�oeuvre docile qui dira � Yes Sir � aux ma�tres du moment est le prix que nos �lites sont dispos�es � faire payer au peuple pour qu�il parle la langue de la mondialisation, des � subprimes � et de la crise �conomique.
 
L�an�antissement des langues passe aussi par la destruction des symboles populaires comme le fait actuellement Citro�n qui bascule sa communication commerciale en France � l�anglais de pacotille avec comme produit phare la marque DS qui signifie aujourd�hui � Distinctive Series � ! � Business center �, � national key account manager � sont d�sormais en usage chez PSA PEUGEOT CITROEN sans oublier le � car policy � qui ne fait pas r�f�rence au fameux car de police de Citro�n type H !
L�abus d�anglais nuit � la sant� mentale d�une nation qui perd ainsi ses rep�res, ses valeurs, sa r�sistance et sa coh�sion sociale.
 
Non, il n�est pas temps de changer de langue comme nous enjoignent des publicit�s dans les transports en commun d��le-de-France. On voit ce que le � Time to Move � de France T�l�com donne comme r�sultat ! Veut-t-on en faire le mode de fonctionnement de la soci�t� fran�aise ?
Qu�il est doux de ne plus penser le monde, de ne plus porter le destin collectif de son peuple et de renoncer � �tre un acteur pensent nos �lites mondialis�es, ces � profiteurs d�abandon et ces d�brouillards de la d�cadence � comme les appelait le G�n�ral de Gaulle. Terminus tout le monde descend ! On veut bien �tre un � people � mais pas du peuple qui ne parle pas la novlangue ! Se d�barrasser de sa langue, c�est trahir son destin collectif et renoncer � une repr�sentation particuli�re du monde.
Il est temps aux Fran�ais de s�unir pour s�opposer � ce nouveau totalitarisme qui commence comme une comptine... en anglais et se termine en un � Apocalypse Now � des langues. Liquider sa langue, c�est brader son avenir!


Carl EDOUIN S.A., capital 300.000 € - RC 77 B 7 - insee 743 271 310 000 - siret 309 610 392 000 24 - ape 501Z - No intra: 25 309 610 392

4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS 4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS

All BizzNet SARL