BMW (0) ] Dahiatsu (2) ] Daewoo (0) ] Ford (1) ] Honda (1) ] Hyundai (3) ] Isuzu (1) ] Jeep (1) ] Kia (0) ] Lada (0) ] Land Rover (6) ] Mercedes (0) ] Mitsubishi (3) ] Nissan (5) ] Opel (2) ] Renault (0) ]
Santana (2) ] Subaru (0) ] Suzuki (1) ] Toyota (4) ] Comparatif (0) ]

Pour imprimer la totalité de la rubrique, cliquer ici

Le Land Rover Discovery occupe une place à part dans loffre 4x4. Né dun compromis entre les qualités de franchissement qui ont fait la réputation du Land et celles de confort du Range (dont il emprunte dailleurs la chaîne cinétique et le châssis), le Discovery joue la carte de la forte stature. Extérieurement, il a tout dun dinosaure ! Ou presque. Il fallait oser cette silhouette avec cette rehausse de toit pas forcément très esthétique et surtout pénalisante, la hauteur totale de 1919mm (sans les barres de toit) interdisant laccès à de nombreux parkings souterrains. Avec 2189 mm de largeur, le Land nest vraiment pas un bijou de poche, il ny a que la longueur (4538mm) qui ne soit pas déroutante. En revanche, lhabitabilité intérieure est exceptionnelle. Avec le même empattement de 2540 mm, le Discovery est disponible en trois portes (dont une version utilitaire) et cinq portes, la version ES pouvant accueillir sept personnes grâce à deux strapontins. Nous avons essayé la série limitée Killy Sportswear qui offre (au tarif de 184 900 F TTC) de nombreux équipements supplémentaires dont le double airbag, la clim, lABS, la peinture métallisée et des jantes en alliage chaussées de 235/70R16 sans oublier.. une parka. Cette série limitée fait suite à la version "Aigle" et est produite à 1000 exemplaires, dont la majorité (80%) est équipée de la boite mécanique.

Au volant

Avec la condamnation centralisée on accède à lhabitacle (le Discovery est protégé par un anti-démarrage). Celui-ci est installé assez haut. Le conducteur ne dispose pas de poignée pour laider à sinstaller. Le réglage des sièges et de la hauteur de la colonne de direction permet de trouver une bonne position de conduite. En revanche on est vraiment dérouté par le curieux positionnement du pédalier, très décalé, qui demande une certaine période dadaptation. Les commandes principales sont regroupées autour du volant (deux commodos classiques à 9h15) et près des cadrans. La commande de boite tombe bien sous la main, le frein à main est sur le tunnel central, en avant du coffret de rangement, où se trouvent aussi les commandes de vitres électriques. Sur la console centrale sont regroupées la radio RDS à lecteur K7 et CD (le chargeur trouve place sous le siège du conducteur) et linstallation de chauffage/climatisation à commande séparée conducteur/passager. La planche de bord comprend le compteur de vitesse, le compte-tours, la jauge à carburant et le manomètre de température deau. On regrette labsence dun mano de pression dhuile et dun voltmètre. Des témoins lumineux renseignent sur le bon fonctionnement des différents équipements. Le volant à jante épaisse est dune préhension agréable, la visibilité vers lavant comme vers larrière est excellente, il ny a que ce sacré pédalier pour vous gâcher le vie. Heureusement on finit par sy faire.

Moteur !

Après un instant de préchauffage, le moteur fait entendre sa sonorité caractéristique de diesel, II sagit du 300 TDi, un quatre cylindres turbo-D à injection directe de 2495 cm3 qui développe 113 Cv à 4000 t/min et un couple de 265 Nm à 1800 t/min. A noter que la version boite auto dispose dun surcroît de puissance (122 Cv et 300 Mm). Même mis en température, ce moteur reste tout de même assez bruyant dans lhabitacle. Sur la route il se montre plutôt souple et agréable, mais manque tout de même de vigueur dès que la route amorce une pente, obligeant à de fréquents rétrogradages. Capable daligner les kilomètres sans rechigner, il naime guère les changements dallure comme les accélérations ou les démarrages où le poids du véhicule (2105 kg) le pénalise fortement. En revanche il fait preuve dune belle sobriété, avec une consommation qui atteint tout juste 11 l / 100 km, un record dans la catégorie. La commande de boite est ferme, mais la sélection des rapports reste correcte. On peut cependant regretter un étagement un peu long par rapport au poids et à la puissance disponible. Mais naturellement une modification dans ce sens pénaliserait la vitesse maxi et probablement la consommation.

Sur la route

Le confort procuré par les suspensions à ressorts hélicoïdaux et amortisseurs télescopiques et barres anti-roulis est excellent mais affecte le comportement routier où une souplesse excessive nuit à la précision de la conduite. Le Discovery est plus fait pour tailler la (grande) route ou lautoroute que pour jouer sur les petites routes de montagne. Dans ce cas il est préférable de bien enrouler les courbes, tout en douceur, sans brusquer lauto dans les changements dappui. Cest plus efficace et évite les gros déhanchements car la prise de roulis devient vite excessive (lencombrement de la caisse et le centre de gravité placé haut sont à lorigine de ce phénomène). Les mouvements de caisse transversaux sont nettement perceptibles. La tendance au sous-virage, logique avec la transmission intégrale et le poids sur lavant, est bien marquée mais reste dans des limites raisonnables. Les bosses sont bien absorbées, sans perte de stabilité. Nous navons malheureusement pas eu loccasion de conduire le Discovery sur route mouillée (linconvénient de lété!). Léquipement pneumatique (Michelin 4x4) est à la hauteur et ne devrait pas réserver de mauvaises surprises dans ce dernier cas.

Freinage

Le Discovery est très bien pourvu dans ce domaine avec des disques à lavant comme à larrière, ce qui est une bonne chose avec 2,2 tonnes à arrêter. A lusage le freinage se montre efficace, stable et endurant. Rover a été le premier constructeur à adapter lABS au 4x4. Le système à quatre capteurs qui équipe le Discovery garde une bonne partie de son efficacité sur piste, avec les réserves dusage. Néanmoins, pour la majorité des kilomètres parcourus, lABS reste un équipement de sécurité de premier ordre, surtout pour un véhicule aussi lourd. Spécialité maison, le frein à main agit sur un tambour sur larbre de transmission.

Direction

La direction à vis et galet bénéficie dune assistance hydraulique. Elle reste cependant très ferme, sans que les manoeuvres en deviennent difficiles. La perception du point zéro est nette. Les "informations" sur létat du sol sont bien transmises. Le diamètre de braquage sélève à 11 ,9 m, une valeur moyenne pour la dimension du véhicule.

De nuit

Léclairage est dune puissance compatible avec les performances du véhicule. Il ny a pas danti-brouillard en série, mais les phares disposent dun système de lavage qui se met en route quand on actionne les essuie-glaces alors que les feux sont allumés. On ne remarque aucun reflet gênant de la planche de bord dans le pare-brise ou la vitre latérale. La commande de léclairage est classique, par commodo à gauche du volant.

Confort

Cest le point fort du Discovery avec notamment une très grande habitabilité résultant des dimensions extérieures. Les sièges avant offrent un bon maintien, la banquette arrière 60/40 accueille facilement trois passagers sans que la place ne soit comptée. La garde au toit est excellente, la place pour les jambes très généreuse. La banquette permet de moduler lespace. La capacité de chargement atteint 1,3 m3 avec la banquette en place et 2m3 une fois rabattue. Les passagers avant disposent dun coffret de rangement entre les sièges, de vide-poches, dun rangement pour les cartes sous les pare-soleils et la boite à gants correcte compte-tenu de la présence de lairbag. Les passagers arrière disposent de filets de rangement sur le pavillon de toit . Enfin deux volumes sont aménagés en arrière des passages de roues dans le compartiment à bagages. II faut noter la très grande luminosité procurée par les vitres latérales panoramiques et signaler quen option on peut avoir deux toits ouvrants: on a alors presque limpression dêtre à bord dun cabriolet !

Lhabitacle du Discovery est un des plus agréables à vivre et plaira facilement à toute la famille. Léquipement standard de confort comprend la condamnation centralisée, les vitres électriques, la clim (sur la version Killy) et un équipement hifi de haute qualité. Excellente habitabilité, bon confort de roulement, il ny a guère que le moteur un peu trop bruyant qui pénalise le Discovery dans son agrément dutilisation. Le conducteur soucieux du bien-être de ses passagers évitera dabuser de la conduite sportive, peu adaptée au Land.

Tout-terrain

Encore un domaine dans lequel le Discovery est particulièrement à laise. 4x4 permanent, passage en gamme courte (très bonne réduction) par un second levier situé entre la commande de boite et la planche de bord, blocage du différentiel central, il ne manque quune possibilité de blocage arrière. Mais avant le plantage, le Discovery aura affronté bien des difficultés. La souplesse du moteur et le couple à 2000 t/min permettent dévoluer en douceur, avec progressivité, sans rien abîmer. La garde au sol est très bonne (20 cm), la capacité de passage de gué est élevée (50 cm !) et les angles dapproche et de fuite sont respectivement de 34 et 29°, cette dernière valeur étant due à un porte à faux assez important du fait du pare-choc à marchepied intégré. Les suspensions souples à grand débattement sont un solide atout en tout-terrain. Seule la maniabilité, en raison des dimensions très généreuses, peut être prise en défaut dans les endroits étroits.

Remorquage

Domaine dans lequel le 4x4 est souverain, le remorquage est particulièrement utilisable sur le Discovery puisque le Land peut tracter 750 kg sans frein, mais jusquà 4000 kg avec une remorque 4 roues et freins couplés : ça peut faire un joli bateau !

Bilan

Véhicule familial de loisirs par excellence, le Discovery sait aussi se montrer dur au travail (na-t-il pas fait le Camel Trophy ?). Confortable, habitable, sobre, il est cependant encombrant en usage urbain et manque de vivacité dans son comportement. La série limitée Killy, très bien équipée, est une bonne affaire alors que le nouveau modèle va prochainement être présenté. Ne vaut-il pas mieux attendre ?

 

Texte et photos extraits de "Passion 4x4" n°54 - juillet 1999

Carl EDOUIN S.A.
Carrefour de Malbrouck
RN 13 / RN 138
Carsix 27300 Bernay

email : contact@4x4-edouin.com

tel : 02 32 46 23 59
fax : 02 32 46 21 43

 


Carl EDOUIN S.A., capital 300.000 € - RC 77 B 7 - insee 743 271 310 000 - siret 309 610 392 000 24 - ape 501Z - No intra: 25 309 610 392

4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS 4X4 OCCASION
4X4 OCCASIONS

All BizzNet SARL